Comment financer sa création d’entreprise grâce aux Business Angels ?

Publié le : 29 septembre 20213 mins de lecture

Un business angel est une personne physique qui investit une partie de ses fonds, de ses compétences et de son temps dans l’entreprise en cours de création. Il entre au capital de l’entreprise et utilise son réseau et ses compétences pour participer à des aventures entrepreneuriales. Son objectif est de se démarquer, ce qui dépend du succès de l’entreprise. Mais comment les appeler dans votre projet ? 

Type de projet convenable à l’investissement des business angels

Les financements apportés par les business angels aux start-ups sont adaptés aux catégories de très petites entreprises. Ces entreprises ont de grandes ambitions, son objectif est d’atteindre et dépasser un chiffre d’affaires de 1 million d’euros en peu de temps. Ils ont une vocation internationale et entendent mener des financements continus pour permettre aux BA de quitter l’entreprise, de faire place à des fonds d’investissement et de réinvestir dans d’autres entreprises. Les business angels ne conviennent pas aux petites entreprises locales, artisanales ou commerciales. Aujourd’hui, la plupart des business angels ciblent le secteur technologique, notamment le numérique et les biotechnologies… Ils investissent dans les domaines les plus porteurs. 

Quand contacter un business angel ? 

Tout d’abord, vous pouvez contacter un business angel pour obtenir des informations. Créer une entreprise et lever des capitaux sont des choses complètement différentes. Aujourd’hui, on voit de plus en plus de manque au stade de l’amorçage : on a une équipe et un projet, mais il n’y a pas de turn-over. Un Business Angel fait un petit investissement d’amorçage, ce qui donnera à l’entreprise un bon départ. Cette dernière construira alors sa structure de financement. Si cela fonctionne bien, il aura besoin d’un deuxième tour de financement. Sur cette phase, on peut faire appel à d’autres personnes. Prévoyez de faire représenter un ou deux business angels pour faciliter la communication.

Fourchette de fonds d’aide et préparation à faire 

Au stade de l’amorçage, la première levée de fonds peut récolter environ 0 à 100 milles euros. Ensuite, si l’entreprise passe cette étape et commence à avoir un chiffre d’affaires, on peut envisager le second tour, qui va de 100 à 500 milles euros. Ensuite, il y a un traitement avec l’Association BA et la société d’investissement, et à partir du moment où les investisseurs initiaux conseilleront sur le projet, ils investiront ensemble dans un document. Le terrain doit être très bien préparé. Vous pouvez le faire naturellement le jour J sans avoir à réciter vos mots.

Plan du site